Greta Thunberg et l’Analyse Existentielle

By in , ,
535
Greta Thunberg et l’Analyse Existentielle

Je souhaite revenir sur moment d’actualité qui m’a semblé aussi pertinent qu’émouvant afin de faire lien avec l’analyse existentielle et la logothérapie.

Tout le monde connaît désormais la jeune militante écologiste Greta Thunberg. Dernièrement, beaucoup de textes et paroles venant de politiques, d’anonymes sur des réseaux sociaux mais aussi de philosophes se sont déchainés contre elle, que ce soit en France ou dans le monde, pour l’encenser ou la critiquer. Si je me penche aujourd’hui sur son histoire ce n’est pas pas pour vous donner mon avis, mais plutôt pour mettre en lumière sa démarche et surtout son parcours thérapeutique.

S’accepter pour se découvrir 

En effet, vous n’êtes pas sans savoir que Greta Thunberg a été diagnostiquée comme autiste Asperger. Elle en parle d’ailleurs elle-même pour expliquer et sensibiliser les personnes à ce que c’est que de vivre en étant « autiste Asperger ».

Parmi ses tweets, 3 datant du 31 Août 2019 sont particulièrement forts :

« Lorsque ceux qui haïssent vont après votre apparence et vos différences, cela signifie qu’ils n’ont nulle part où aller. Et puis vous savez que vous gagnez! J’ai des Aspergers et cela signifie que je suis parfois un peu différent de la norme. Et – dans les bonnes circonstances – être différent est une superpuissance.

Je ne suis pas publique à propos de mon diagnostic afin de me “cacher” derrière, mais je le fais parce que je sais que beaucoup de gens ignorants le voient toujours comme une “maladie”, ou quelque chose de négatif. Et croyez-moi, mon diagnostic m’a déjà limité ».

Avant de commencer la grève scolaire, je n’avais pas d’énergie, pas d’amis et je ne parlais à personne. Je restais assise seule à la maison, avec un trouble de l’alimentation. Tout cela a disparu depuis que j’ai trouvé un sens, dans un monde qui semble parfois superficiel et insignifiant à tant de gens. »

Ces tweets sont un merveilleux exemple de dépassement de soi.

L’auto-dépassement : une pratique en analyse existentielle.

Greta Thunberg explique que, malgré les critiques qu’elle a reçues, malgré les souffrances qu’elle a subies à cause de sa pathologie, malgré le fait qu’on ait pu réduire son identité toute entière à ses troubles et la cataloguer, malgré l’exclusion et l’isolement qu’elle a pu subir, elle a su se libérer de sa souffrance au travers d’une raison de vivre qui faisait sens pour elle : s’investir et sensibiliser le monde à la cause écologique.

Cet auto-dépassement est l’un des axes que les logothérapeutes[1] utilisent dans leurs psychothérapies pour aider les personnes à retrouver un sens dans leur vie. En effet, bons nombres de personnes souffrent de ce que l’on appelle des névroses noogènes. Ce terme de névrose noogène est issu de l’Analyse Existentielle et de la logothérapie, notamment dans les écrits de Victor Frankl[2].

La névrose noogène désigne une souffrance existentielle consécutive à un manque d’investissement noétique, c’est-à-dire à un manque de sens dans sa vie. C’est par exemple, faire l’épreuve du vide existentiel comme ont pu en parler Sartres ou Camus dans différentes œuvres théoriques et littéraires. L’angoisse, dont tout un chacun a pu faire l’expérience une fois dans sa vie, peut être une angoisse existentielle, renvoyant à un sentiment de vide quant au sens de la vie et plus particulièrement au sens de notre propre vie. Cela peut également se manifester par une anxiété quotidienne qui paralyse la personne dans sa vie de tous les jours.

Le but de l’analyse existentielle et de la logthérapie

En Analyse Existentielle et en Logothérapie, le but est d’accompagner et d’aider le patient à prendre conscience du sens de sa vie propre afin qu’il puisse la vivre pleinement et non la subir. Cela passe par une auto-distanciation dans un premier temps, afin de pouvoir observer, analyser, et prendre conscience des éléments, conscients et inconscients, qui peuvent nous empêcher de choisir librement par des déterminismes causés par des automatismes (habitudes, comportements stéréotypés, etc.)

C’est ainsi qu’à travers deux compétences complexes que sont l’auto-distanciation (qui consiste à prendre du recul pour objectiver ce que l’on ressent afin de s’en détacher) et l’auto-dépassement (qui est l’analyse d’une situation donnée pour évaluer les possibilités de sens et les concrétiser à travers un projet réel), on peut permettre à un patient de retrouver une dynamique qui ait un sens ou autrement appelé « noodynamique », qui est la dynamique existentielle d’une personne.

C’est ainsi que Greta Thunberg, qui souffrait déjà de son trouble autistique a, en plus de cela, souffert de l’incidence de ce diagnostic dans son entourage (moqueries à l’école par exemple). Ces réactions en chaines l’ont conduite à développer d’autres troubles, comme des troubles alimentaires, un repli sur soi, un isolement, et surtout une apathie.

Cependant, elle a pu trouver, au travers de l’écologie, sa propre voie et un sens à sa vie qui lui permis de relancer une dynamique existentielle. Dès lors, elle a pu se dépasser et mener le combat qui est le sien avec une force tout à fait remarquable.

C’est donc tout naturellement qu’il me semblait important de pouvoir lui rendre hommage, à la fois pour son engagement mais également pour son parcours. Ce parcours qui n’a pas été simple, suscitant beaucoup d’agressivité et de passions. Cependant, Greta Thunberg a fait un cheminement colossal tant pour sa raison de vivre qui est l’écologie que pour elle-même et se libérer de sa pathologie qui la confinait à n’être qu’un diagnostic avant d’être une personne douée d’envies, de désirs, de souhaits et de raisons de vivre.

[1] Le logothérapeute est un psychothérapeute formé à l’Analyse Existentielle et à la Logothérapie.

[2] Victor Frankl (1905-1997) était un psychiatre autrichien contemporain de Freud, qui a œuvré et contribué au développement de l’Analyse Existentielle et de la Logothérapie

54321
(0 votes. Average 0 of 5)